Actualités de l'Urgence - APM

22/08 2022
Retour

DANS LA VIE DES ÉTABLISSEMENTS: CHI TOULON/LA SEYNE-SUR-MER, CH DE TROYES

Le 22 août 2022 (APMnews) -

PACA: Décès de Philippe Graveline, médecin urgentiste au Samu du Var

TOULON - Le Dr Philippe Graveline, médecin urgentiste au Samu 83 et médecin sapeur-pompier volontaire au service départemental d'incendie et de secours (Sdis) du Var, est décédé samedi, a annoncé lundi le centre hospitalier intercommunal (CHI) de Toulon/La Seyne-sur-Mer dans un communiqué.

Il était praticien hospitalier au sein de cet établissement depuis septembre 2004. Il a pratiqué avant cela au CH d'Hyères (Var), avant de devenir chef de service des urgences du CH de Brignoles (Var).

Le CHI et "l'ensemble de ses équipes ont la profonde tristesse d'annoncer [son] décès". "Nous perdons un ami, un confrère, un passionné de médecine d'urgence et un pédagogue engagé dans la formation de ses jeunes confrères et des personnels paramédicaux", écrit l'hôpital dans son communiqué.

"Très impliqué dans le fonctionnement de notre institution, dont il a été référent des situations sanitaires exceptionnelles (SSE) et responsable de la médecine de catastrophe au sein du Samu 83", le Dr Graveline "coordonnait l'organisation du plan blanc de l'hôpital et participait à la mise en place de journées de formation de grande ampleur consacrées aux évènements dimensionnants, telle que celle qui s'est déroulée sur les plages du Mourillon en avril dernier, réunissant une quarantaine de professionnels, ainsi qu'à la préparation du dernier grand prix de France de Formule 1 sur le circuit du Castelet", poursuit le CHI.

Plusieurs personnalités ont réagi à son décès ce week-end sur Twitter. "Avec la disparition du Dr Philippe Graveline, c'est le monde de l'urgence du Var et de toute la région Sud qui est affecté. Pensées à sa famille et ses proches", a déclaré le président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), Grégory Allione.

Le maire de Toulon, Hubert Falco, a fait part de sa "plus grande tristesse" à l'annonce du décès du praticien, avant d'adresser ses "condoléances attristées à sa famille, ses proches, ses collègues et confrères".

GRAND EST: Le CH de Troyes régule l'accès à ses urgences la nuit jusqu'au 5 septembre

TROYES - Le centre hospitalier (CH) de Troyes a mis en place un système de régulation par le Samu pour accéder à ses urgences la nuit, depuis le 28 juillet et jusqu'au lundi 5 septembre, afin de faire face aux tensions estivales qui touchent le service (plus grande affluence de patients et effectifs réduits), a indiqué vendredi la direction à APMnews.

"Chacun est invité à contacter le 15 avant de se rendre aux urgences", énoncent la mairie de Troyes, le CH et l'agence régionale de santé (ARS) Grand Est dans un communiqué commun diffusé à la suite d'une réunion le 28 juillet.

Entre fin juillet et début août, l'ARS a signé plusieurs arrêtés "régulant l'accès aux urgences la nuit, à partir de 18h30 et jusqu'à 8h le lendemain aux personnes ayant préalablement appelé le 15". Cela permettra "d'orienter les patients dont l'état de santé ne relève pas de la médecine d'urgence vers une offre de soins adaptés", est-il souligné.

Interrogée par APMnews sur le recours inhabituel à un arrêté pour officialiser le dispositif, l'ARS a fait valoir le fait que "l'instruction ministérielle du 10 juillet 2022 précise qu'une telle régulation médicale est mise en place sur 'décision expresse du [directeur général de l'ARS]'. L'ARS Grand Est a donc souhaité formaliser son instruction sous la forme de trois arrêtés successifs". Ces arrêtés prévoient en outre une future évaluation du dispositif.

Si la régulation est valable tous les jours jusqu'au 5 septembre, "la situation est réévaluée chaque semaine avec l'ARS Grand Est pour adapter le dispositif si besoin", observe le CH.

L'établissement a également renforcé son service d'orientation à l'entrée des urgences. "La seule chose qui change pour les patients, c'est que les portes des urgences sont fermées à partir de 18h30. Mais si vous sonnez, vous êtes directement en contact avec le personnel d'orientation", insiste l'hôpital. En fonction de leur pathologie, les patients sont dirigés vers les services d'urgences, les maisons médicales, la médecine de ville ou vers d'autres structures telles que SOS Médecins, l'établissement aubois de soins immédiats à Troyes, la polyclinique de Montier La Celle (Elsan) à Saint-André-les-Vergers (Aube) ou encore le cabinet de téléconsultation Télémédical Solution.

Par ailleurs, deux nouveaux médecins ont récemment rejoint les urgences du CH de Troyes, selon la direction.

/syl-mg/cb/nc/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

Informations professionnelles

22/08 2022
Retour

DANS LA VIE DES ÉTABLISSEMENTS: CHI TOULON/LA SEYNE-SUR-MER, CH DE TROYES

Le 22 août 2022 (APMnews) -

PACA: Décès de Philippe Graveline, médecin urgentiste au Samu du Var

TOULON - Le Dr Philippe Graveline, médecin urgentiste au Samu 83 et médecin sapeur-pompier volontaire au service départemental d'incendie et de secours (Sdis) du Var, est décédé samedi, a annoncé lundi le centre hospitalier intercommunal (CHI) de Toulon/La Seyne-sur-Mer dans un communiqué.

Il était praticien hospitalier au sein de cet établissement depuis septembre 2004. Il a pratiqué avant cela au CH d'Hyères (Var), avant de devenir chef de service des urgences du CH de Brignoles (Var).

Le CHI et "l'ensemble de ses équipes ont la profonde tristesse d'annoncer [son] décès". "Nous perdons un ami, un confrère, un passionné de médecine d'urgence et un pédagogue engagé dans la formation de ses jeunes confrères et des personnels paramédicaux", écrit l'hôpital dans son communiqué.

"Très impliqué dans le fonctionnement de notre institution, dont il a été référent des situations sanitaires exceptionnelles (SSE) et responsable de la médecine de catastrophe au sein du Samu 83", le Dr Graveline "coordonnait l'organisation du plan blanc de l'hôpital et participait à la mise en place de journées de formation de grande ampleur consacrées aux évènements dimensionnants, telle que celle qui s'est déroulée sur les plages du Mourillon en avril dernier, réunissant une quarantaine de professionnels, ainsi qu'à la préparation du dernier grand prix de France de Formule 1 sur le circuit du Castelet", poursuit le CHI.

Plusieurs personnalités ont réagi à son décès ce week-end sur Twitter. "Avec la disparition du Dr Philippe Graveline, c'est le monde de l'urgence du Var et de toute la région Sud qui est affecté. Pensées à sa famille et ses proches", a déclaré le président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), Grégory Allione.

Le maire de Toulon, Hubert Falco, a fait part de sa "plus grande tristesse" à l'annonce du décès du praticien, avant d'adresser ses "condoléances attristées à sa famille, ses proches, ses collègues et confrères".

GRAND EST: Le CH de Troyes régule l'accès à ses urgences la nuit jusqu'au 5 septembre

TROYES - Le centre hospitalier (CH) de Troyes a mis en place un système de régulation par le Samu pour accéder à ses urgences la nuit, depuis le 28 juillet et jusqu'au lundi 5 septembre, afin de faire face aux tensions estivales qui touchent le service (plus grande affluence de patients et effectifs réduits), a indiqué vendredi la direction à APMnews.

"Chacun est invité à contacter le 15 avant de se rendre aux urgences", énoncent la mairie de Troyes, le CH et l'agence régionale de santé (ARS) Grand Est dans un communiqué commun diffusé à la suite d'une réunion le 28 juillet.

Entre fin juillet et début août, l'ARS a signé plusieurs arrêtés "régulant l'accès aux urgences la nuit, à partir de 18h30 et jusqu'à 8h le lendemain aux personnes ayant préalablement appelé le 15". Cela permettra "d'orienter les patients dont l'état de santé ne relève pas de la médecine d'urgence vers une offre de soins adaptés", est-il souligné.

Interrogée par APMnews sur le recours inhabituel à un arrêté pour officialiser le dispositif, l'ARS a fait valoir le fait que "l'instruction ministérielle du 10 juillet 2022 précise qu'une telle régulation médicale est mise en place sur 'décision expresse du [directeur général de l'ARS]'. L'ARS Grand Est a donc souhaité formaliser son instruction sous la forme de trois arrêtés successifs". Ces arrêtés prévoient en outre une future évaluation du dispositif.

Si la régulation est valable tous les jours jusqu'au 5 septembre, "la situation est réévaluée chaque semaine avec l'ARS Grand Est pour adapter le dispositif si besoin", observe le CH.

L'établissement a également renforcé son service d'orientation à l'entrée des urgences. "La seule chose qui change pour les patients, c'est que les portes des urgences sont fermées à partir de 18h30. Mais si vous sonnez, vous êtes directement en contact avec le personnel d'orientation", insiste l'hôpital. En fonction de leur pathologie, les patients sont dirigés vers les services d'urgences, les maisons médicales, la médecine de ville ou vers d'autres structures telles que SOS Médecins, l'établissement aubois de soins immédiats à Troyes, la polyclinique de Montier La Celle (Elsan) à Saint-André-les-Vergers (Aube) ou encore le cabinet de téléconsultation Télémédical Solution.

Par ailleurs, deux nouveaux médecins ont récemment rejoint les urgences du CH de Troyes, selon la direction.

/syl-mg/cb/nc/APMnews

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.