Actualités de l'Urgence - APM

02/08 2022
Retour

HAUSSE DE 21% DES PASSAGES AUX URGENCES ENTRE JUILLET 2021 ET JUILLET 2022 (SAMU-URGENCES DE FRANCE)

PARIS, 2 août 2022 (APMnews) - Le président du syndicat Samu-Urgences de France (SUdF), Marc Noizet, a évoqué une hausse de 21% du nombre de passages aux urgences entre juillet 2021 et juillet 2022, soit 2,5 millions de dossiers de régulation supplémentaires, sur l'antenne de RTL, mardi matin.

Le Dr Noizet, chef du service d'urgence du groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace (GHRMSA) et du Samu du Haut-Rhin, a été élu à la tête de SUdF le 11 juillet en remplacement de François Braun, nommé ministre de la santé et de la prévention, rappelle-t-on (cf dépêche du 11/07/2022 à 18:58).

Ce chiffre est extrait d'une enquête nationale sur la situation aux urgences qui doit être publiée mardi ou mercredi par le syndicat, a indiqué son président.

Il a admis qu'il était difficile de distinguer la hausse du nombre de passages relevant de la crise sanitaire provoquée par l'absence de prise en charge des soins non programmés en ville d'une part, et la hausse naturelle du nombre de passages aux urgences, d'autre part.

Marc Noizet a estimé que la régulation téléphonique systématisée des entrées aux urgences, mise en place dans 27 départements, permettait de réduire généralement de 15%, voire 20% ou même 25% le nombre de passages aux urgences.

La crise n'est pas résolue pour autant puisque la question de la prise en charge des soins non programmés en ville comme celle des lits d'aval ne sont pas résolues, les urgences étant prises en étau entre la hausse des entrées et les difficultés de sortie des urgences, a-t-il rappelé.

À ce titre, Marc Noizet a prédit un mois d'août difficile, compte tenu des congés estivaux d'un grand nombre de médecins de ville et de la hausse concomitante des fermetures temporaires de lits à l'hôpital.

bd/ab/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

Informations professionnelles

02/08 2022
Retour

HAUSSE DE 21% DES PASSAGES AUX URGENCES ENTRE JUILLET 2021 ET JUILLET 2022 (SAMU-URGENCES DE FRANCE)

PARIS, 2 août 2022 (APMnews) - Le président du syndicat Samu-Urgences de France (SUdF), Marc Noizet, a évoqué une hausse de 21% du nombre de passages aux urgences entre juillet 2021 et juillet 2022, soit 2,5 millions de dossiers de régulation supplémentaires, sur l'antenne de RTL, mardi matin.

Le Dr Noizet, chef du service d'urgence du groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace (GHRMSA) et du Samu du Haut-Rhin, a été élu à la tête de SUdF le 11 juillet en remplacement de François Braun, nommé ministre de la santé et de la prévention, rappelle-t-on (cf dépêche du 11/07/2022 à 18:58).

Ce chiffre est extrait d'une enquête nationale sur la situation aux urgences qui doit être publiée mardi ou mercredi par le syndicat, a indiqué son président.

Il a admis qu'il était difficile de distinguer la hausse du nombre de passages relevant de la crise sanitaire provoquée par l'absence de prise en charge des soins non programmés en ville d'une part, et la hausse naturelle du nombre de passages aux urgences, d'autre part.

Marc Noizet a estimé que la régulation téléphonique systématisée des entrées aux urgences, mise en place dans 27 départements, permettait de réduire généralement de 15%, voire 20% ou même 25% le nombre de passages aux urgences.

La crise n'est pas résolue pour autant puisque la question de la prise en charge des soins non programmés en ville comme celle des lits d'aval ne sont pas résolues, les urgences étant prises en étau entre la hausse des entrées et les difficultés de sortie des urgences, a-t-il rappelé.

À ce titre, Marc Noizet a prédit un mois d'août difficile, compte tenu des congés estivaux d'un grand nombre de médecins de ville et de la hausse concomitante des fermetures temporaires de lits à l'hôpital.

bd/ab/APMnews

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.