Actualités de l'Urgence - APM

28/09 2022
Retour

LE CH DE CARCASSONNE ADOPTE UN NOUVEAU PROJET D'ÉTABLISSEMENT CENTRÉ SUR LE DÉVELOPPEMENT DE SES ACTIVITÉS

CARCASSONNE, 28 septembre 2022 (APMnews) - Le CH de Carcassonne a adopté un nouveau projet d'établissement pour la période 2022 à 2027, qui prévoit notamment le développement d'activités comme l'infectiologie ou l'hématologie, d'après une version du document consultée par APMnews.

En juillet 2019, la chambre régionale des comptes (CRC) Occitanie avait déploré l'absence de projet d'établissement en cours, le CH de Carcassonne n'en ayant plus depuis l'achèvement de celui de 2009-2013 (cf dépêche du 12/07/2019 à 08:32).

La rédaction du nouveau projet d'établissement a mobilisé "150 personnes durant près de neuf mois". Il a été validé en juin par le conseil de surveillance de l'hôpital, explique le CH.

Le projet d'établissement contient trois "engagements". Le premier est de "renforcer la qualité de vie au travail et le management bienveillant", le deuxième est d'"innover dans l'organisation et les modes de prise en charge" et le troisième est de "poursuivre son engagement dans le développement durable".

Le document est divisé en quatre "axes stratégiques" pour les cinq années à venir:

  • Axe 1: "développement et adaptation de l'offre de soins en référence à la soutenabilité de l'offre hospitalière publique"
  • Axe 2: "positionnement et ouverture sur le territoire en témoignage de sa responsabilité populationnelle"
  • Axe 3: "qualité des soins et efficience des organisations avec pour ambition de développer l'éthique et l'éco-soins"
  • Axe 4: "attractivité et engagement pour un attachement durable des professionnels".

Les différents axes contiennent au total 24 "objectifs opérationnels".

Parmi ces objectifs, il s'agit notamment de créer un nouvel accueil des urgences, ainsi que de développer le service d'accès aux soins (SAS), la cellule de coordination et de gestion des lits, et les consultations hospitalières non programmées.

Le CH souhaite développer des activités nouvelles "pour renforcer [son] attractivité". Il s'agit de l'infectiologie dans un axe "clinique et hygiène", l'hématologie tumorale et non tumorale, la radiologie interventionnelle, la réduction mammaire, les consultations pour sclérose en plaques et migraine, la rhéophérèse (double filtration du plasma), la médecine de l'exercice et du sport.

Il prévoit parallèlement de "pérenniser l'offre de soins existante" en renforçant notamment la néonatalogie et le centre d'action médico-sociale précoce (Camsp), la pneumologie et la filière oncothoracique, en développant la gastro-entérologie et l'activité de phlébologie avec une prise en charge chirurgicale, ou encore en maintenant une consultation de dermatologie.

L'établissement ambitionne également de pérenniser la chirurgie ORL et de développer la chirurgie urologique.

"Etoffer" le plateau technique avec de nouveaux équipements

Un autre objectif opérationnel du CH de Carcassonne est d'acquérir de nouveaux équipements pour son plateau technique.

En médecine nucléaire, il s'agit d'"installer" un appareil pour la tomographie par émission de positons (TEP), "d'intégrer de nouvelles indications (neurologie, inflammations, etc.)", "poursuivre l'activité scintigraphique", "maintenir le niveau technologique" avec le "changement du système d'extraction pour les ventilations pulmonaires".

En biologie, l'objectif est de développer la biologie moléculaire, l'hémostase, la microbiologie et la cytologie.

En pharmacie, il s'agit de "sécuriser la robotique" et de "mettre en place une prestation de préparateur en pharmacie".

Le CH de Carcassonne souhaite par ailleurs "participer aux priorités de santé publique" en pérennisant notamment l'activité de prélèvement d'organes et de tissus, en développant l'unité d'évaluation et de traitement de la douleur chronique.

Au niveau du groupement hospitalier de territoire (GHT), l'établissement prévoit le développement d'un parcours de consultations avancées en chirurgie et médecine, la structuration d'une consultation "plaies et cicatrisations territoriale", ainsi que des parcours de gériatrie (avec une équipe mobile), de cancérologie et pour les accidents vasculaires cérébraux (AVC).

L'établissement ambitionne en outre d'"élargir" la zone d'attractivité de sa maternité en développant les consultations externes et les "démarches de prévention", ou encore avec la création d'une "salle nature".



Chiffres clés du CH de Carcassonne

Le CH de Carcassonne est l'établissement support du groupement hospitalier de territoire (GHT) de l'Ouest audois dont les deux autres établissements sont les CH de Castelnaudary et de Limoux-Quillan (Aude).

Le site principal de l'établissement a ouvert en mai 2014 avec une capacité de 450 lits de médecine, chirurgie et obstétrique (MCO). Le CH compte deux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) situés à Carcassonne: Les Rives d'Ode (ouvert en 2013, 200 lits) et Iéna (90 lits).

Le CH participe à la plateforme médico-logistique du Groupement audois de prestations mutualisées (GAPM) ouverte en 2010 par six établissements fondateurs, dont l'Union sanitaire et sociale Aude-Pyrénées (Ussap, regroupement d'associations gérant des établissements et services privés à but non lucratif). Elle assure des services de restauration, blanchisserie et stérilisation pour les établissements membres dans le cadre d'un groupement de coopération sanitaire (GCS).

En 2021, le budget du CH de Carcassonne a été de 200 millions d'euros (M€). Il employait 220 équivalents temps plein (ETP) médicaux et 1.743 ETP non médicaux.

syl/nc/APMnews

Les données APM Santé sont la propriété de APM International. Toute copie, republication ou redistribution des données APM Santé, notamment via la mise en antémémoire, l'encadrement ou des moyens similaires, est expressément interdite sans l'accord préalable écrit de APM. APM ne sera pas responsable des erreurs ou des retards dans les données ou de toutes actions entreprises en fonction de celles-ci ou toutes décisions prises sur la base du service. APM, APM Santé et le logo APM International, sont des marques d'APM International dans le monde. Pour de plus amples informations sur les autres services d'APM, veuillez consulter le site Web public d'APM à l'adresse www.apmnews.com

Copyright © APM-Santé - Tous droits réservés.

Informations professionnelles

28/09 2022
Retour

LE CH DE CARCASSONNE ADOPTE UN NOUVEAU PROJET D'ÉTABLISSEMENT CENTRÉ SUR LE DÉVELOPPEMENT DE SES ACTIVITÉS

CARCASSONNE, 28 septembre 2022 (APMnews) - Le CH de Carcassonne a adopté un nouveau projet d'établissement pour la période 2022 à 2027, qui prévoit notamment le développement d'activités comme l'infectiologie ou l'hématologie, d'après une version du document consultée par APMnews.

En juillet 2019, la chambre régionale des comptes (CRC) Occitanie avait déploré l'absence de projet d'établissement en cours, le CH de Carcassonne n'en ayant plus depuis l'achèvement de celui de 2009-2013 (cf dépêche du 12/07/2019 à 08:32).

La rédaction du nouveau projet d'établissement a mobilisé "150 personnes durant près de neuf mois". Il a été validé en juin par le conseil de surveillance de l'hôpital, explique le CH.

Le projet d'établissement contient trois "engagements". Le premier est de "renforcer la qualité de vie au travail et le management bienveillant", le deuxième est d'"innover dans l'organisation et les modes de prise en charge" et le troisième est de "poursuivre son engagement dans le développement durable".

Le document est divisé en quatre "axes stratégiques" pour les cinq années à venir:

  • Axe 1: "développement et adaptation de l'offre de soins en référence à la soutenabilité de l'offre hospitalière publique"
  • Axe 2: "positionnement et ouverture sur le territoire en témoignage de sa responsabilité populationnelle"
  • Axe 3: "qualité des soins et efficience des organisations avec pour ambition de développer l'éthique et l'éco-soins"
  • Axe 4: "attractivité et engagement pour un attachement durable des professionnels".

Les différents axes contiennent au total 24 "objectifs opérationnels".

Parmi ces objectifs, il s'agit notamment de créer un nouvel accueil des urgences, ainsi que de développer le service d'accès aux soins (SAS), la cellule de coordination et de gestion des lits, et les consultations hospitalières non programmées.

Le CH souhaite développer des activités nouvelles "pour renforcer [son] attractivité". Il s'agit de l'infectiologie dans un axe "clinique et hygiène", l'hématologie tumorale et non tumorale, la radiologie interventionnelle, la réduction mammaire, les consultations pour sclérose en plaques et migraine, la rhéophérèse (double filtration du plasma), la médecine de l'exercice et du sport.

Il prévoit parallèlement de "pérenniser l'offre de soins existante" en renforçant notamment la néonatalogie et le centre d'action médico-sociale précoce (Camsp), la pneumologie et la filière oncothoracique, en développant la gastro-entérologie et l'activité de phlébologie avec une prise en charge chirurgicale, ou encore en maintenant une consultation de dermatologie.

L'établissement ambitionne également de pérenniser la chirurgie ORL et de développer la chirurgie urologique.

"Etoffer" le plateau technique avec de nouveaux équipements

Un autre objectif opérationnel du CH de Carcassonne est d'acquérir de nouveaux équipements pour son plateau technique.

En médecine nucléaire, il s'agit d'"installer" un appareil pour la tomographie par émission de positons (TEP), "d'intégrer de nouvelles indications (neurologie, inflammations, etc.)", "poursuivre l'activité scintigraphique", "maintenir le niveau technologique" avec le "changement du système d'extraction pour les ventilations pulmonaires".

En biologie, l'objectif est de développer la biologie moléculaire, l'hémostase, la microbiologie et la cytologie.

En pharmacie, il s'agit de "sécuriser la robotique" et de "mettre en place une prestation de préparateur en pharmacie".

Le CH de Carcassonne souhaite par ailleurs "participer aux priorités de santé publique" en pérennisant notamment l'activité de prélèvement d'organes et de tissus, en développant l'unité d'évaluation et de traitement de la douleur chronique.

Au niveau du groupement hospitalier de territoire (GHT), l'établissement prévoit le développement d'un parcours de consultations avancées en chirurgie et médecine, la structuration d'une consultation "plaies et cicatrisations territoriale", ainsi que des parcours de gériatrie (avec une équipe mobile), de cancérologie et pour les accidents vasculaires cérébraux (AVC).

L'établissement ambitionne en outre d'"élargir" la zone d'attractivité de sa maternité en développant les consultations externes et les "démarches de prévention", ou encore avec la création d'une "salle nature".



Chiffres clés du CH de Carcassonne

Le CH de Carcassonne est l'établissement support du groupement hospitalier de territoire (GHT) de l'Ouest audois dont les deux autres établissements sont les CH de Castelnaudary et de Limoux-Quillan (Aude).

Le site principal de l'établissement a ouvert en mai 2014 avec une capacité de 450 lits de médecine, chirurgie et obstétrique (MCO). Le CH compte deux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) situés à Carcassonne: Les Rives d'Ode (ouvert en 2013, 200 lits) et Iéna (90 lits).

Le CH participe à la plateforme médico-logistique du Groupement audois de prestations mutualisées (GAPM) ouverte en 2010 par six établissements fondateurs, dont l'Union sanitaire et sociale Aude-Pyrénées (Ussap, regroupement d'associations gérant des établissements et services privés à but non lucratif). Elle assure des services de restauration, blanchisserie et stérilisation pour les établissements membres dans le cadre d'un groupement de coopération sanitaire (GCS).

En 2021, le budget du CH de Carcassonne a été de 200 millions d'euros (M€). Il employait 220 équivalents temps plein (ETP) médicaux et 1.743 ETP non médicaux.

syl/nc/APMnews

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.